Fin Bec Rouge

finbecmontage-rouge

Cabernet Franc

«Avec les mêmes vignes, qui poussent sur Vétroz, j’ai eu la Médaille d’Or à Bruxelles, en 2009, pour un Cabernet Franc des caves Tsallin. Sur la gamme Fin Bec, je garde la même exigence. Et ce vin, qui n’est pas encore proposé par beaucoup de caves valaisannes, c’est de la folie! Un cabernet franc pur, si on pousse sur le rendement, prend un goût de poivron vert qui n’est pas agréable. Chez nous, il perd cette agressivité, il coule dans le gosier comme de la soie. Au fil des années, pour moi, ce vin devient de plus en plus intéressant. »

Diolinoir

«Avant, c’était un cépage utilisé uniquement pour donner de la couleur au Pinot Noir. A présent, il a pris ses propres marques pour nous livrer un vin corsé qui, lui aussi, rehausse la saveur des viandes. Les dames qui le découvrent me disent qu’il est très rond et qu’il ne « râpe » pas. En fait, quand on boit un verre, on a très vite envie d’un second. Il faut toujours écouter ce que disent les dames et se montrer à leur entière écoute !»

Pinot noir

«Ici nul besoin de lui mettre du Garanoir ou de l’Ancellota pour lui donner sa couleur. La robe de ce Pinot Noir est authentique à 100%. Son secret ? Il provient de vieilles vignes qui ont plus de trente ans d’âge. Je suis contre ces exploitations qui arrachent leurs ceps après quelques petites années de vie parce qu’ils ne rendent plus assez. C’est contraire à ma philosophie. Pour moi, plus les vignes sont vieilles plus elles donnent un vin incomparable.»

Merlot

« Cela fait une quinzaine d’années que le Valais s’est réellement mis au Merlot. Notre terroir le différencie d’autres régions car il donne un vin qui n’est pas du tout acide mais très costaud. Il accompagne les viandes de façon exceptionnelle voire le chocolat ! Le Merlot, en Valais, ira plus loin qu’un simple effet de mode. Il va vraiment reprendre vie chez nous. Il peut se garder 5 à 8 ans en cave. »

Gamay

«Si vous lisez attentivement la contre-étiquette de ce Gamay, vous verrez qu’il monte à 14%. Il est plus puissant que le Pinot ou équivalent au Merlot. Ce Gamay provient de très vieilles vignes qui ont presque un demi-siècle d’existence. Sa note épicée s’accorde avec la charcuterie.  Une tel Gamay casse toutes les idées préconçues que l’on peut avoir envers un vin qui a été injustement méprisé »